Podcast - S1 EP4

Tirage au sort d’assemblées citoyennes : une fausse bonne idée ?



Dans ce nouvel épisode du podcast « À contre-courant », nous nous entretenons avec le politologue Geoffrey Grandjean, directeur de l'Institut de décision publique sur l’utilisation du tirage au sort comme instrument politique.

Face au désintérêt et à la défiance d’un nombre croissant de citoyens pour la « chose politique », l’idée de tirer au sort des assemblées citoyennes est une idée à la mode !  De la Convention Citoyenne pour le Climat en France à la Bürgerversammlungen de la Communauté germanophone, les expériences se multiplient. Mais s’agit-il vraiment d’une bonne solution pour nos démocraties ?

À contre-courant des travaux scientifiques et des expériences politiques qui présentent le tirage au sort comme un développement démocratique positif, Geoffrey Grandjean défend une autre opinion. Il n’hésite d’ailleurs pas à décrire le tirage au sort comme « apolitique et inégalitaire ». Nous lui avons demandé de nous expliquer le raisonnement qui l’amène à cette conclusion surprenante.

vid-img-1

À contre courant - Tirage au sort d’assemblées citoyennes : une fausse bonne idée ?

Réponses Geoffrey Grandjean, directeur de l'Insitut de la Décision publique de la Faculté de Droit, Science politique et Criminologie de l'Université de Liège.

 

Pour aller plus loin

  • Lisez la carte blanche de Geoffrey Grandjean dans La Libre Belgique du 3 décembre 2019.
  • Découvrez la présentation donnée par Geoffrey Grandjean à ce sujet lors d’une École d’été à l’Université du Québec.

 

Vous avez une idée reçue à déconstruire ?

Contactez-nous pour intervenir dans un prochain épisode !


Suivez-nous sur les plateformes de streaming

Spotify  Deezer 150px  Apple podcast FR

Partagez cette news